Accueil

Dr. Mansfield Mela

Colloque SOS TSAF Dr. Mansfield Mela algoritme de médication psychotrope pour le TSAF MBBS, FWACP, MSc. Psych, FRCPC, nous a donné l'autorisation d'utiliser et traduire son algoritme de médication psychotrope pour le TSAF. Professeur, Département de psychiatrie, Université de la Saskatchewan, est psychiatre légiste universitaire et fondateur de la sous-spécialité médico-légale au Canada. Il est également l'actuel directeur du Centre for Forensic Behavioral Science and Justice Studies de l'Université de la Saskatchewan.

En tant qu'expert, le Dr Mela témoigne sur divers aspects de l'interface entre le droit et la psychiatrie, qui comprennent les affaires criminelles et civiles. Il est membre associé du corps professoral du College of Law de l'Université de la Saskatchewan et enseigne aux étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs en médecine et en droit. Il est codirigeant du centre de recherche axé sur les patients en santé mentale médico-légale en Saskatchewan, membre du Saskatchewan Review Board et du programme Saskatchewan Physician Health, et vice-président du Forensic Research Network.

Le Dr Mela a été un membre pionnier et un chef de file de l'équipe de recherche interdisciplinaire de professionnels universitaires en recherche médico-légale en santé mentale à l'Université de la Saskatchewan. Ses recherches portent sur les aspects psycho-juridiques de la santé mentale médico-légale, avec des intérêts et une expertise spécifiques dans le domaine des troubles du spectre de l'alcoolisation fœtale (TSAF).

Il est chercheur principal au sein du réseau canadien de recherche sur le TSAF (CanFASD). Ses autres intérêts de recherche incluent le rôle de la spiritualité, de la religiosité et du pardon dans la modération des facteurs criminogènes.

Il apporte une perspective clinique et axée sur le patient à ses questions de recherche et cherche à générer de la recherche et à mettre en œuvre des connaissances pour parvenir à une pratique fondée sur des preuves parmi les populations médico-légales en santé mentale et le TSAF. Réduire la victimisation et améliorer les résultats pour les patients, en particulier parmi les personnes vulnérables, constituent le fondement de ses activités cliniques et universitaires.